Au cours d’une cérémonie amicale et solennelle dans les locaux de l’Alliance Française de Nijni Novgorod présidée par M. Marc SEDILLE, consul général de France à Moscou, en présence des représentants du Gouverneur, de la Mairie et du Ministère des Affaires étrangères, M. Serguei AVDEEV ...

Lire la suite 

C’est dans cet esprit de rassemblement et de partage que nous organisons le 15 juillet au Flacon la troisième édition de la Journée France. Véritable « 14 juillet ouvert », au lendemain de la cérémonie officielle à l’ambassade de France, ce rendez-vous s’adresse à tous les francophiles,...

Lire la suite 

Vidéo

Nous sur les réseaux sociaux

Ville située à la confluence des fleuves Volga et Oka, Nijni Novgorod est la cinquième ville de Russie.

Ville de Nijni Novgorod

Avec 1,5M d’habitants, Nijni Novgorod est située à la confluence de la Volga et de l’Oka, à 400 km à l’est de Moscou. Ville de naissance de l'écrivain Maxime Gorki, la ville porta le nom de Gorki de 1932 à 1991.

Littéralement, Nijni signifie « bas » et Novgorod, la « nouvelle ville », mais historiquement, l'ensemble des deux mots pourrait être traduit comme « la nouvelle ville sur les terres de la basse Volga », puisqu'à l'époque de sa fondation, elle était la dernière ville russe aux abords du fleuve.

La ville a été fondée en 1221 par le prince Iouri II de Vladimir. En 1612, Kouzma Minine et le prince Dmitri Pojarski organisent une grande armée pour libérer Moscou des Polonais. En 1817, Nijni Novgorod est le plus grand centre commercial de l'Empire russe, la ville est surnommée le « porte-monnaie » de la Russie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Gorki devient le plus grand fournisseur d'équipement militaire pour le front. Après la guerre, Gorki est une ville fermée jusqu’en 1990. Après la dislocation de l'Union soviétique, où la ville reprend le nom de Nijni Novgorod.

Aujourd’hui, la ville est un important centre industriel, universitaire et culturel.

Y sont nés : Nikolaï Lobatchevski (mathématicien), Mili Balakirev (compositeur), Maxime Gorki (écrivain), Natalia Vodianova (mannequin)

Les Français qui sont passés à Nijni Novgorod : Alexandre Dumas, Théophile Gautier qui aurait dit : « comment peut-on vivre sans avoir vu Nijni Novgorod ? » et Jules Verne par procuration avec son héros Michel Strogoff.